Une des principales perversités du web concerne la dictature du nombre. De nombreuses marques préfèrent ainsi avoir 100 000 fans qui ne servent à rien plutôt que 5 000 fans qualifiés présentant un réel intérêt pour la marque et interagissant avec l’entreprise. Les idées reçues sur le recrutement et les médias sociaux | Le blog du modérateur

Article dans le Figaro sur les musées et les réseaux sociaux

J’ai été (très rapidement) interviewé hier pour cet article qui me cite (avec une faute d’orthographe sur mon nom, c’est mon père qui va être content). Ces quelques minutes d’interview, une avalanche de questions et un retour permanent au nombre de fans, me laissent le goût amer d’une certaine frustration. C’était l’occasion de parler du … Lire la suite de Article dans le Figaro sur les musées et les réseaux sociaux