« Joëlle Le Marec souligne que… »

Joëlle Le Marec souligne que la parole du public demeure « introuvable » (2008) c’est-à-dire que l’attention est portée sur le fait même de mettre en place des dispositifs participatifs et de développer une ingénierie de la communication que de véritablement prendre en compte cette parole.

Noémie Couillard, À la recherche de la muséologie participative : jalons historiques, enjeux et tensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *